Pourquoi je suis allé, resté et ai quitté #Botzaris36

Depuis que j’ai commencé à m’impliquer dans ce combat deux questions sont revenues très souvent : pourquoi et maintenant pourquoi arrêter. Je vais essayer, dans un souci de transparence (valeur qui m’est très chère) de répondre le plus exhaustivement possible et je ne reviendrai plus sur ces deux questions par la suite.

Depuis un certain temps déjà je me bats contre la censure du Net ce qui m’a valu de m’intéresser à l’un des exemples en la matière : Ammar404, made in Tunisia. Dès l’or j’ai noué des liens avec quelques activistes Tunisiens avec qui j’ai pu travailler par la suite, devenu président du Parti Pirate (France) et coordinateur de la task-force MENA au sein du Parti Pirate International, durant la révolution. Depuis Octobre 2010 j’ai ainsi co-organisé des réunion hebdomadaires (à quotidiennes en fonction de l’actualité) avec un membre du Parti Pirate Allemand et accueillant des contacts en Tunisie. Régulièrement j’étais ainsi en contact avec la presse française et le ministère des affaires étrangères pour rendre des comptes de la situation tunisienne.

En Avril, quelques mois après la chute de Ben Ali, je me suis rendu, pour la première fois, en Tunisie et suis tombé amoureux de ce pays. J’en ai profité pour rencontrer « IRL » ceux que les épreuves passées ensemble ont transformés de contact en amis et y ai été accueilli comme un prince (même si à la différence de MAM j’ai payé absolument tout ce que j’ai consommé sur place, exception faite d’un repas que le serveur a facturé à un de mes amis qui a négocié en arabe pour prendre la note…).

Mes amis m’ont expliqué, avenue Bourguiba, que les archives du régime de Ben Ali avaient été méticuleusement détruites et une partie de l’histoire de la Tunisie avec.

Quand a commencé à se révéler l’affaire du 36 rue Botzaris, et particulièrement la nature des données qui y étaient présentes, j’ai commencé moi aussi à suivre les maigres informations qui nous parvenaient (principalement par @MsTeshi) mais je n’avais pas une minute à moi pour me rendre sur place ou approfondir le sujet. Je le pensais même maitrisé…

Puis j’ai réussi à trouver un créneau dans mon emploi du temps pour passer sur place (entre deux entretiens d’embauche dont l’un marquera la fin de ma recherche d’emploi, me libérant du temps au passage) et y ai rencontré @leclown qui m’a briefé sur la situation. J’ai ensuite rencontré plusieurs autres personnes suivant le dossier (@MsTeshi via Skype, Olivier Tesquet d’OWNI, Fabrice Epelboin au téléphone, …) et ai proposé que l’on se rencontre tous pour discuter de la suite à donner à l’histoire. C’est là que nous sommes tous tombés d’accord sur le fait que l’urgence était à aider les résidents du 36 avant de s’intéresser aux documents…

La suite vous la connaissez, nous sommes allés sur place avons pu constater de nos yeux l’expulsion et avons essayé de parlementer et de trouver des solutions. Par la suite c’est à ces deux rôles et à la médiatisation de l’affaire que je me suis affairé. J’ai une certaine expérience des médias, ayant été moi-même journaliste et ayant été le porte-parole du Parti Pirate pendant un certain temps, aussi ce rôle (qui me paraissait essentiel) m’a été délégué par @MsTeshi présente sur place depuis le début mais encore plus allergique aux médias que moi…

Puis se sont passés plusieurs jours (dont le déroulé se trouve ou se trouvera sur ce site) et aujourd’hui j’ai pris la décision de ne plus rester sur place pour ma propre sécurité. Deux éléments ont déclenché cette décision, qui a été extrêmement difficile à prendre, et les deux portent potentiellement atteinte à mon intégrité physique…

Hier un des migrants est venu m’informer que l’un des soutiens présents de façon assez régulière avait essayé de lui acheter un objet sorti du 36 (non, pas un document et non je ne dirai pas quoi) pour une forte somme d’argent, ce qu’il a refusé. Je me renseigne donc sur la personne qui finit par apprendre que je suis au courant de ses démarches et me prend à parti de façon plutôt agressive, entouré de 3 amis à lui. Je gère plusieurs choses puis reviens à la discussion et là il me menacera verbalement de mort. J’ai appris depuis que le migrant ne m’avait pas menti, que cette personne était potentiellement en possession d’une arme et qu’il était affilié à un mouvement qui aurait des tendances radicales. Une main courante contre lui va être déposée demain afin que mon avocat face les démarches de mise sous protection policière.

Puis aujourd’hui encore j’ai été appelé par un ami à le retrouver dans le quartier. Cet ami a toute ma confiance et est toujours extrêmement avisé et renseigné. Il était accompagné d’un juriste avec qui j’ai aussi déjà travaillé et tous deux m’ont confirmé que l’action à laquelle je participais et ma participation en particulier (je suis connu de plusieurs services de police, en France et à l’étranger, pour mon activisme) déplaisait aux plus hauts lieux de l’état français comme tunisien et que je prenais de très grands risques à dormir dehors, exposé…

Aussi j’ai décidé de ne plus passer la nuit si exposé, même si les Tunisiens eux le sont toujours, et j’attends des conseils de mon avocat et de la police pour savoir s’il est raisonnable de retourner sur Botzaris36 même en journée…

Je continuerai à suivre le dossier de chez moi en attendant meilleure solution et résumerai dès demain les journées manquantes au récit quotidien que je vous ai fait jusque là.

Le 22/06/2011 – Paul

Leave a comment ?

27 Comments.

  1. À mon sens, ce que tu as fait est déjà d’une très grande aide (et d’un grand courage mais ça tu ne le reconnaîtras pas :razz: ), personne n’aurait mieux fait je pense. En attendant que tout ceci ce calme, il reste le web pour suivre tout ça de près. Courage.

  2. Bon merdre alors…
    Et du coup, sur place, il reste qui ?

  3. Et @MsTeshi reste-t-elle sur place ? Si oui ,n’est-elle pas en danger aussi ?

  4. Merci pour ce compte rendu et pour tout ce que tu fait en général (tant au niveau de ce que tu as fais pour le PP que pour les évènements actuels). Merci aussi de nous tenir au courant. D’après les derniers paragraphes de l’article il semblerait que les « soutiens » n’en soient pas forcément… étonnant que nos chers médias et politiques ne se soient pas encore exprimés clairement sur le sujet….

    Fais quand même gaffe à toi, ce serait trop con et certains mouvements perdraient un élément important…

    Bonne chance et à bientôt sur ce blog j’espère.
    Mathieu Gaborit (matael)

  5. Tu radotes ! ;)
    Que dire si ce n’est que c’est d’autant plus clair. As-tu informé les autres restants sur les lieux des-dits risques encourus? Ou cela s’adresse-t-il seulement à toi dû à ton passé?

  6. Ce que tu dis est assez grave. Je tiens juste à signaler que je passe tous les jours devant ce batiment étant donné que mon Lycee est tout simplement a coté de ce batiment tunisien. En lisant ton article, je me rends donc compte, qu’il y a potentiellement une personne ARMEE près d’une école et d’une synaguogue (dans la même rue).C’est assez grave…

  7. Tu as amené l’attention et mobilisé du monde autour de ce sujet comme personne d’autre n’aurait pu le faire et tout ça malgré l’omerta médiatique et politique.
    Maintenant ta sécurité passe avant tout et je n’ai aucun doute sur le fait que tu seras tout aussi efficace derrière tes 4 écrans.

    Bon courage !

  8. Bonsoir Paul.
    Ce que tu as fait et fais encore est très courageux. J’admire ton implication et ta pugnacité. Je ne prie pas car je ne suis pas croyant et plus que j’espère ou je souhaite, que rien ne vous arrivera à toi et à MsTeshi.
    Continue à t’impliquer dans la défense des droits, tu n’es pas seul.
    Je ne sais quoi te souhaiter de plus que te conserver ton courage. À+

  9. Bravo! Faites quand même attention à vous !!! Vous avez beaucoup de mérite et puis il en reste beaucoup des causes à défendre alors faites gaffe s’il vous plait. En total admiration de cette mobilisation! De la part des tunisiens sensibles à ce sujet à Tunis en ce moment et qui vous suit ,je me permets de vous dire Un grand MERCI !

  10. Bravo pour ton implication et ton action tout simplement efficace sur ce « dossier ». Clairement, je n’imagine pas comment quelqu’un d’autre aurait pu mieux couvrir cette histoire, ce début d’histoire…

    Je voudrais savoir comment il est possible d’aider d’une part les tunisiens mais aussi comment aider à propager ces informations.

    Bon courage pour la suite.

  11. WhyCthulhu - Mélanie

    plus que les mots ou les actes c’est quelques fois le silence qui tue..

    merci pour eux et pour nous!

    tu nous rapelle avec d’autre que l’indifférence est la pire chose qui soit , on ne peut pas s’engager pour tout tout le temps mais que lorsque quelque chose nous tient à coeur on doit s’y donner malgré l’inconfort que cela pourrait engendrer.

    courage :smile: :smile:

  12. « afin que mon avocat face les démarches de mise sous protection policière »

    Tu vis vraiment hors de la réalité…

  13. Si Paul se barre, JE me barre aussi. Done. :evil:

  14. Les mots me manquent à la lecture de votre récit. Cette situation est orwellienne, et quelque chose me dit que qu’on ne soupçonne pas le quart de la moitié de la vérité. Merci pour votre abnégation, et votre persévérance. Je relaie la note.

  15. Quoi qu’il arrive, un grand bravo à vous deux pour toutes vos actions.

    Question subsidiaire : sera-t-il encore possible d’aider les Tunisiens restés ou non ?

  16. Je suis sidérée, anéantie de ce que je lis.

    Heureusement qu’il existe des personnes comme vous avec un esprit critique et des envies humaines… C’est en essayant de comprendre ce qui se passait avec les migrants tunisiens que je suis tombée par hasard sur votre blog et je vous félicite de vos actions courageuses.

    Je ne fais plus confiance à la presse, à la police à l’état. Je suis française et ne comprends plus ce qui se passe ici et je trouve extrêmement difficile d’ailleurs de me faire une opinion et de trouver des informations fiables et dénuées de manipulation (d’un côté comme de l’autre d’ailleurs). Je vous remercie donc de vos actions et de vos explications ! bien à vous – isa

  17. il y a quelque chose de pourri au royaume de Botzaris..

  18. Bosser avec le ministère des affaires étrangères, si je comprends, c’est quoi ? Préparer un régime tunisien € compatible, avec centres de rétention délocalisés de l’autre côté de la méditerranée, plate forme touristiques et activités industrielles et de services au meilleur coût ?

    Les Tunisiens disent, « avec le départ de Ben Ali on a coupé la tête, mais le corps est encore là »…

    Espérer une protection de cette police qui a toujours travaillé main dans la main avec les polices tunisienne, marocaine, etc. dans la persécution des opposants ici, c’est un peu… compliqué, non ?

    On l’a vu avec les discours compassionnels et indignés de Delanoë, « meilleur ami des Tunisiens » qui déclare qu’il ne faut pas que la police les persécute et qui les fait expulser et arrêter lorsqu’ils occupent un immeuble municipal avenue Simon Bolivar(http://escalbibli.blogspot.com/2011/05/la-question-tunisienne.html), ou impose des conditions d’hébergement, dans un foyer du 8e muni de caméras, fermé la journée, où les visites sont interdites, ou au gymnase de la rue de la fontaine au roi, qui fut occupé par les Tunisiens en lutte avant d’être repris en main au moyen de dizaines de vigiles, on l’a vu avec les déclarations de Guéant, la France est « benaliste » (voir une chronologie de la lutte des Tunisiens à Paris : ).

    Ceux qui veulent appuyer les Tunisiens ont avant tout à soutenir les revendications qu’ils ont exprimés : un lieu collectif pour s’organiser, des papiers, la liberté. (voir l’un de leur texte : ).

    Ce vendredi à 18h un rassemblement pour ces revendications a lieu à 18h au métro Couronnes. Venez donc !

  19. les liens manquants, je ne sais pourquoi…

    chronologie de la lutte des Tunisiens à Paris : http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=5667

    un des texte Tunisiens : http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=5621

  20. si la transparence t’es si chère, utilise des mots français au lieu de brouiller lespistes avec des termes (huppés) comm « task force »

    c’est bon, je suis aussi pour une certaine transparence, mais point trop n’en faut … la transparence est à la l’information ce que la pornographie est à la nudité.

  21. @cedeblab????????? Bref…

    Paul, c’est fou ce que je découvre sur le site et sur le #Botzaris36.

    Bonne chance à toi et que tu deviennes héros national!;)

    Et qu’on apprenne la vérité aussi sur ces documents…

  22. Merci, pour eux, pour raconter ce qui ce passe et courage. J’aurais pas eu les couilles de faire ce que tu as fait.

Leave a Comment


NOTE - You can use these HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>